• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mon amour du soccer

Mon amour du soccer - Michael Lee

Je suis un très grand amateur de soccer, et je regarde pratiquement tous les matchs de l’Impact à la télévision. Quand j’étais plus jeune, j’ai été initié à ce jeu par mon frère aîné, et j’y ai pris goût depuis. On faisait souvent des matchs dans la cour de notre maison avec d’autres garçons du quartier. Je suis de Montréal, mais j’arrive malgré tout à faire des voyages jusqu’en Europe, juste pour assister aux plus grands matchs. Le match qui m’a le plus marqué, et de loin, le meilleur reste la finale opposant le Real Madrid à l’Atlético Madrid.

Un match électrique

Je n’ai pas pu aller à Lisbonne pour assister à ce match, parce que mon travail ne me le permettait pas, et de plus, nous devions procéder à l’installation de nouvelles armoires, et nous avions alors contacté un fabricant de salle de bain Rive-Sud qui s'occuperait de tout. Pour me faire plaisir, j’ai décidé de suivre le match en direct à la télévision, et j’avais invité quelques amis pour l’occasion. Je suis rentré plus tôt pour tout préparer avec ma femme. Tout se passait bien, jusque-là, la bière et les apéritifs étaient déjà prêts. Le silence régnait même lors des travaux. Le problème est survenu quand j’ai voulu allumer la télévision. J’ai vérifié si le courant était coupé, mais rien, la télé refusait tout simplement de s’allumer. Je commençais à être irrité, tout fonctionnait, sauf la télévision ! J’ai donc décidé d’user de mon imagination pour voir si cela allait fonctionner. Malgré plusieurs tentatives, la situation ne s’améliorait pas, il ne restait alors qu’une heure trente avant le début du match. À court d’idée, ma femme a appellé un électricien qui demeure à quelques pas de notre maison. Ce dernier ne pouvait malheureusement pas venir immédiatement, il fallait attendre plus d’une demi-heure, car il n’était pas chez lui à ce moment.

Le coup d’envoi

Finalement, l’électricien est arrivé, et après son intervention, tout fonctionnait correctement. Quelques minutes après, les invités sont arrivés et le match allait enfin commencer. À cet instant précis, même une fois le coup d'envoi donné, personne ne connaissait l’issu du match, et ce qu'il adviendrait de ce dernier rendez-vous international. Dans une ambiance électrique, à la télé, comme dans la maison, la fébrilité se faisait sentir. Une première grosse occasion est ratée par un attaquant madrilène. L'Atlético de son côté, profite pour ouvrir le score à la 36e minutes. Après une dure bataille pour décrocher la prolongation à la dernière minute, le Real Madrid finit par remporter la coupe de la ligue des champions européens, pour la dixième fois. Son club voisin Atlético de Madrid, a pourtant mené pendant le temps règlementaire. Il s’agit de la seconde défaite du club sur le fil en deux finales. Le suspense était au rendez-vous jusqu’à la fin, et je crois que ce match restera épique dans l’histoire du soccer, que les Européen appellent communément le football. J’espère pouvoir assister à au moins une autre finale en personne.

 

The author:

author